Les Ailes de Lumière

Se réapproprier peu à peu le vrai sens de la Vie...
 
AccueilAccueil    CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le végétarisme

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Héléna RF
Admin
Admin
avatar

Féminin Messages : 568
Date d'inscription : 18/11/2010
Age : 41
Localisation : Terre
Humeur : #^_^#

MessageSujet: Le végétarisme    Jeu 25 Nov 2010 - 14:06

Samouraï a écrit:
[…] j'ai une question je sais pas si tu pourras m'éclairer mais sur le fait de manger de la viande est ce vraiment mal ? (ou est ce que ça nous fait du mal) car si on regarde les animaux ils se mangent bien entre eux, bien que nous soyons pas des animaux j'essaye de m'aider avec ce que je vois dans la nature ^^

Il serait évidemment facile de répondre quelque chose comme : manger de la viande, c’est mal, être végétarien, c’est bien ! Surtout qu’il ne faut pas oublier un certain homme de la première moitié du XXème (que je ne nomme pas à escient), responsable d’une ignominie sans nom et qui était végétarien…

Nous ne sommes certes plus vraiment des animaux, mais toujours des mammifères, et entrons dans la classification des omnivores, ce qui veut dire que nous pouvons manger de tout et donc, que nous avons le choix !

Je suis d’accord sur le fait que les carnivores mangent de la viande et que nous trouvons cela normal, certains grands singes font de même (bien que cela s’apparente plus à du cannibalisme…). Néanmoins, il y a quand même une grande différence entre la chasse pratiquée par les animaux et notre façon de nous nourrir : rares sont les meutes qui chassent à outrance, sous peine de perturber durablement l’équilibre de leur environnement et ainsi menacer leur propre survie ; la disparition de certaines proies a bien souvent été imputée au changement climatique alors que la présence humaine était déjà largement justificatrice.

Pour qui a une démarche spirituelle, la souffrance animale ne peut laisser de marbre. Alors, oui, la meilleure solution serait de ne pas en consommer du tout. Cependant, cela demande un gros effort de changement radical dans l’élaboration de nos menus, ce qui ne peut se faire du jour au lendemain, sous peine d’avoir de graves carences alimentaires et des pathologies liées au contenu de nos assiettes (ne pas se faire plaisir et se restreindre tout le temps est le moyen le plus direct pour faire un rejet grave). Il faut donc changer en douceur, en enlevant, au début par exemple, les mammifères de nos menus… On devient végétarien par choix, il ne faut pas se forcer.

Alors comment faire si le végétarisme est encore à mille lieux de notre alimentation ? Adopter des réflexes plus « responsables », je veux dire par là, plus respectueux du bien être animal (même si hélas, cela a un coût). Fuir l’élevage en batterie ! Ne pas hésiter à regarder autour de soit : il peut y avoir des petits éleveurs qui ne font pas de publicité et qui ont une idée et un savoir faire « nobles » de leurs animaux…

Il faut aussi apprendre, redécouvrir à manger en conscience, c'est-à-dire, ne pas manger par réflexe, sans y penser, mais justement, en faisant bien attention à nos différentes bouchées et gorgées.
Il est nettement préférable de manger un repas en famille à base de viande (sélectionnée avec lucidité) préparé avec amour, que d’ingurgiter des pâtes au beurre sauce tomate cuites à la va-vite et englouties de la même manière !

Donc au risque de choquer, je ne suis pas pour le végétarisme à tout va, chacun fait selon ses choix et sa conscience, manger de la viande avec convivialité, en remerciant l’animal pour son sacrifice est aussi un moyen de sublimer le repas…

L'important étant de ne pas tomber dans l'excès, ni d'un coté, ni de l'autre (ne pas imposer ses propres choix) :respect:

_________________
Avant, j'avais une fausse idée de l'Amour ; maintenant à tes côtés, chaque jour qui passe me rapproche de Qui je Suis

lien vers le blog : http://www.lesailesdelumiere.com

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lesailesdelumiere.com
Dou
petite graine
petite graine
avatar

Féminin Messages : 2
Date d'inscription : 25/11/2010
Age : 58
Localisation : sud de l'Ardèche

MessageSujet: Re: Le végétarisme    Jeu 25 Nov 2010 - 18:37

hello Very Happy

Je partage pleinement ce que tu dis tout en étant végétarienne depuis de nombreuses années... mais je n'ai pas de "mérites" particuliers, j'ai jamais aimé la viande tout simplement et dès que j'ai pu arrêter d'en manger, je l'ai fait.
Quant à la notion de bien ou de mal, dualité intellectuelle avant tout et ce qui importe est que chacun se sente en accord avec son choix et l'exprime avec respect dans ses pratiques ce me semble...
La question des élevages intensifs est cependant "brûlante" et je ne peux cautionner cet état de fait mais celle des légumes irradiés, modifiés génétiquement n'est pas plus sereine... comme tu l'expliques, bien plus essentiel à mes yeux est le fait de manger en conscience, quelque soit le contenu de l'assiette et de prendre le temps de remercier de tout coeur ces cadeaux de la Terre, viandes ou végétaux, êtres vivants malmenés eux aussi...
Pi, si vous souhaitez quelques recettes végé sympas, j'aurai plaisir à vous les passer, n'hésitez pas à demander sunny

:arcenciel:
:rose:
Dou
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Héléna RF
Admin
Admin
avatar

Féminin Messages : 568
Date d'inscription : 18/11/2010
Age : 41
Localisation : Terre
Humeur : #^_^#

MessageSujet: Re: Le végétarisme    Ven 26 Nov 2010 - 10:30


Je suis tout à fait preneuse de recettes végétariennes (que tu peux poster à la suite du sujet ouvert par Ishwara Wink) ! cheers

Sinon, nous avons, il est vrai, un gros problème d'alimentation : les légumes non bio (donc plus abordables, mais plus chimiques aussi) sont-ils véritablement bons pour la santé ? scratch

Ce qui est un scandale, c'est cette façon de creuser encore davantage les inégalités. A quand une agriculture respectueuse généralisée ?! Tout le monde ne peut prendre un abonnement au "panier" (vous savez, ce panier hebdomadaire remplis de légumes bios de saison venant des exploitants de la région...), hélas encore trop onéreux No

_________________
Avant, j'avais une fausse idée de l'Amour ; maintenant à tes côtés, chaque jour qui passe me rapproche de Qui je Suis

lien vers le blog : http://www.lesailesdelumiere.com

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lesailesdelumiere.com
Héléna RF
Admin
Admin
avatar

Féminin Messages : 568
Date d'inscription : 18/11/2010
Age : 41
Localisation : Terre
Humeur : #^_^#

MessageSujet: Re: Le végétarisme    Dim 28 Nov 2010 - 12:58


La suite des commentaires a été déplacé dans :

Discussions Diverses/Divers toujours dans le respect de chacun/nouveau "jardinage" : recréer un nouvel écosystème

ICI

Wink

merci de parler ici du Végétarisme voir Végétalisme Smile

_________________
Avant, j'avais une fausse idée de l'Amour ; maintenant à tes côtés, chaque jour qui passe me rapproche de Qui je Suis

lien vers le blog : http://www.lesailesdelumiere.com

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lesailesdelumiere.com
Héléna RF
Admin
Admin
avatar

Féminin Messages : 568
Date d'inscription : 18/11/2010
Age : 41
Localisation : Terre
Humeur : #^_^#

MessageSujet: Re: Le végétarisme    Lun 13 Aoû 2012 - 20:15

message écrit dans 2 sujets différents Wink

Il faut savoir, et c'est très important, que devenir végétarien n'est PAS simplement supprimer la viande de son menu, cette façon de faire risque d'entrainer des carences alimentaires importantes. On ne se nourrit pas exclusivement de pâtes ou de riz, d'accord ? lol!

pour vous aider, voici la pyramide alimentaire végétarienne Very Happy


_________________
Avant, j'avais une fausse idée de l'Amour ; maintenant à tes côtés, chaque jour qui passe me rapproche de Qui je Suis

lien vers le blog : http://www.lesailesdelumiere.com

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lesailesdelumiere.com
Ishwara
arbre fruitier
arbre fruitier


Masculin Messages : 284
Date d'inscription : 24/11/2010
Age : 37
Localisation : quelque part dans l'univers
Humeur : Souriante

MessageSujet: Re: Le végétarisme    Sam 18 Aoû 2012 - 15:50

Vos messages me touchent pour être passer par des stades similaires au vôtre!

Pour qui veut atteindre un niveau spirituel, l'aspect énergétique beaucoup plus léger moins dense du végé*arisme est bénéfique à n'en pas douter ! La tuerie animale produit un égrégore qui nuit à la planète et à l'environnement; les détails néfastes( pollution, déforestation, tuerie...) abondent de nos jours !

C'est un peu comme sentir tout de suite que le végé*arisme est bon mais que le rythme social et culturel nous entrainent dans une spirale délicate à déjouer!
Le tout en vaut la chandelle car outre le regain de santé et d'énergie physisque cela est bon sous tous les plans ... ! spirituel, compassionel, physique, mental.... par contre peut être moins relationnel....
Mais je crois que chacun le re-sent comme il lui convient !
Toutefois, autant privilégié le bon pour notre temple divin et ce qui le compose !

Manger en conscience reste un aspect important à développer!
Les études de l'eau du professeur japonais Emoto montre à quel point l'eau réagis à nos pensées, nos écrits ...


Les minéraux , les végétaux et le stade animal/humain sont composés d'eau à plus ou moins fort pourcentage !! imaginez ce qui se produit sur nous....
Encore plus si nous envoyons de l'amour, de la gratitude à notre entourage, notre assiette, et dans toutes les directions .... c'est un vrai choix de vie !

Se nourrir reste essentiel mais autant le faire de manière à ce que tout le monde soit comblé: la terre , les Hommes !
Point important comme le rappel Héléna, il faut bien manger équilibré !

En ce moment on entend beaucoup parlé de raw food ( nourriture cru) en été c'est parfait , fruitarisme ( uniquement des fruits) liquarien (un iquement des jus) et comme le rappel Hervé des nourritures plus épurés comme des nourritures praniques!

le but est d'être heureux, les choix doivent être fait avec discernement et réflexion par rapport à l'entourage et à nos capapcités !
Chacun est libre d'être heureux y compris nos amis les animaux !
merci à eux pour leur amour inconditionel sunny

Que tout aille pour le mieux
Ishwara
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Héléna RF
Admin
Admin
avatar

Féminin Messages : 568
Date d'inscription : 18/11/2010
Age : 41
Localisation : Terre
Humeur : #^_^#

MessageSujet: Re: Le végétarisme    Mar 21 Aoû 2012 - 15:31

Une bonne analyse du pourquoi du végétarisme vu sur le site : Aux fourneaux du Dr Artus

Wink sunny cat


"Végétarien : mais pourquoi ?


Il est de nombreuses raisons pour lesquelles l’on peut souhaiter devenir végétarien, ou bien végétalien. Certaines sont d’ordre biologique, morale, ou encore écologiques, voire sociales. Je vais les détailler un peu ici.

La première raison qui devrait être citée est celle-ci : l’homme n’est pas physiologiquement un carnivore. Notre dentition, par exemple, ne correspond pas à celle d’un carnivore, ni même d’un omnivore tel que le porc. De plus, notre intestin est un intestin très long qui permet justement la longue digestion des végétaux tandis que celui des carnivores est court afin d’éviter la putréfaction de la chair animale ingérée et digérée. Enfin, l’acidité de notre estomac est 20 fois plus faible que celle d’un carnivore qui doit digérer des muscles et des os. Ce ne sont là que quelques raisons anatomo-physiologiques. Il en existe d’autre. L’homme est physiologiquement un végétarien, mais il est devenu adaptivore si je puis me permettre ce néologisme. Notons au passage que la consommation intensive de viande que l’on fait aujourd’hui ne date de pas si longtemps que cela. Avant, il s’agissait d’un produit de luxe, réservé aux riches, aujourd’hui c’est un produit de consommation courante, d’où la surconsommation.

La seconde raison que je citerai est relative à la bonne santé. L’American Dietetic Association conclut que “l’alimentation végétarienne, menée d’une façon appropriée, est bonne pour la santé, adéquate d’un point de vue nutritionnel et bénéfique pour la prévention et le traitement de certaines maladies. L’alimentation végétarienne est adaptée à toutes les périodes de la vie.” Elle aide à prévenir les maladies cardio-vasculaire, l’ostéoporose, le diabète, l’obésité. Les problèmes de carences si souvent évoqués sont illusoires en cela qu’un végétarien fait généralement bien plus attention à sa manière de se nourrir qu’un omnivore lambda qui ne mangera par exemple presque pas de légumes. Il n’y a pas de manque de protéines dans les végétaux, ni de manque de fer qui, à la différence du de la viande, n’est pas sous forme d’hème et a donc une absorption régulée. Celle-ci peut-être par exemple augmentée par l’absorption de vitamine C pendant le repas (poivron, agrumes, …)

La troisième raison est écologique. En effet, si l’on prend l’exemple du boeuf, il faut 10 à 15 fois plus d’eau pour 1kg de viande que pour 1kg de végétaux. Ajoutons à cela qu’il faut un moyenne 15kg de protéines végétales pour obtenir 1kg de protéines animales à consommer. C’est donc un énorme gaspillage de ressources. Notons de plus que les élevages de ruminant sont une source de pollution de premier ordre de par le méthane produit dans leur système digestif, augmentant ainsi les gaz à effet de serre (pour situer, l’industrie bovine génère d’avantage de gaz à effet de serre que le secteur des transports), sans parler des pollutions de sol et des nappes dans les élevages intensifs (de porc par exemple), et des forêts rasées en Amazonie pour l’élevage extensif. Limiter sa consommation de viande est donc un acte hautement écologique.

On peut voir une quatrième raison, qui rejoint la précédente, d’un ordre plutôt social. Adopter à l’échelle mondial le végétarisme permettrait de mieux nourrir le monde entier, la nourriture potentielle n’étant pas gaspillée pour nourrir un élevage.

La dernière est éthique. On peut se nourrir et vivre d’une excellente manière sans manger de viande, et donc sans tuer d’animaux. Il a un jour été décidé que l’on pouvait faire ce que l’on voulait des animaux, ce qui incluait de les entasser dans des cages, dans des élevages intensifs, puis de leur faire traverser le couloir de la mort à l’abattoir dans des conditions déplorables. De là, on les assomme, lorsque cela fonctionne, ou lorsque certaines pratiquent ne l’interdisent pas, pour ensuite tuer la bête en l’égorgeant afin de la vider de son sang vivante. Dois-je rappeler à tous que les animaux sont des êtres sensibles qui ressentent la douleur, qui paniquent, qui ont une vie sociale, et que ce ne sont pas des meubles (ce que stipule pourtant la loi française). De quel droit a-t-on décidé que l’on pouvait faire cela, juste pour notre bon plaisir ? Certains répondront : parce qu’on a toujours fait ainsi. Cette réponse n’en mérite pas : si l’on avait continué à faire comme avant au cours de notre évolution, on en serait sans doute toujours à la massue et à la peau de bête. De manière plus proche, on peut établir un parallèle avec l’esclave à qui l’on déniait toute humanité. On a franchi un pas en considérant qu’ils étaient nos égaux et que l’esclavage, par conséquent n’était pas de mise. On finira peut-être par reconnaître à l’animal une sensibilité propre au règne que l’on partage avec lui, nous interdisant alors de le considérer comme un objet de confort. Au final, ce qui est étonnant, c’est la schizophrénie dont sont capables les gens (au moins les occidentaux) devant un morceau de viande : le détacher totalement de son origine. En y pensant, l’industrialisation de la mort en masse comme ça l’est aujourd’hui a quelque chose de surréaliste, de choquant. Ainsi, savoir que quelqu’un a prélevé dans la nature l’animal qu’il mange est dans le fond moins dérangeant que de voir quelqu’un sortir un morceau de steak sous vide de son frigo. L’un a conscience de ce qu’il fait (et encore, quand on en voit certains…), l’autre non (attention, je ne suis pas en train de dérouler une rhétorique pro-chasse, vu ce que sont les chasseurs aujourd’hui). Gandhi a dit un jour que l’ « on reconnaît la grandeur et la valeur d’une nation à la façon dont celle-ci traite ses animaux ». Peut-être y a-t-il du vrai ?"



lien vers l'article :
végétarien : mais pourquoi ?

:bras: :respect:

_________________
Avant, j'avais une fausse idée de l'Amour ; maintenant à tes côtés, chaque jour qui passe me rapproche de Qui je Suis

lien vers le blog : http://www.lesailesdelumiere.com

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lesailesdelumiere.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le végétarisme    

Revenir en haut Aller en bas
 
Le végétarisme
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» sondage sur le végétarisme
» le pollo-végétarisme
» Top Santé: article sur le Végétarisme
» Enquête (1996) sur l'opinion des non-végés sur végétarisme
» Le Végétarisme chez le nourisson et le jeune enfant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Ailes de Lumière :: Véganisme :: Le végéta*isme-
Sauter vers: