Les Ailes de Lumière

Se réapproprier peu à peu le vrai sens de la Vie...
 
AccueilAccueil    CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Partagez | 
 

 La kinésiologie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Hervé ZG
modérateur
modérateur
avatar

Masculin Messages : 466
Date d'inscription : 18/11/2010
Age : 53
Localisation : Terre

MessageSujet: La kinésiologie   Mar 21 Aoû 2012 - 15:42

Bonjour à tous ! Very Happy

Voici une "pratique" et un "métier" qui commence à se faire connaître de plus en plus et dont l'efficacité n'est plus à prouver : la kinésiologie .

Les "principes" en sont simples : ils sont basés sur les tests musculaires (pas n'importe lesquels) qui mesurent la quantité et la qualité de stress émotionnel qu'une personne emmagasine en elle au cours de sa vie et qui la bloque dans ce que l'on appelle "son avancement spirituel" . Et la kinésiologie permet d'éliminer ce stress ou de l'amoindrir considérablement , ce qui fait qu'on peut ensuite réaborder le ou les problèmes qui nous ont stressés de manière plus "saine" , avec plus de recul , et donc cela nous permet de trouver une solution beaucoup plus facilement . Elle permet aussi de rééquilibrer avec une très grande efficacité et rapidité l'énergie de l'organisme .

La kinésiologie base , entre autre , ses tests musculaires sur une connaissance profonde de la médecine chinoise et des méridiens d'acupuncture , de l'ostéopathie mais aussi des dernières "découvertes" en neurologie et en neurosciences , et également d'une connaissance appronfondie de la psychologie humaine .

Comme je le disais et pour l'avoir vu et expérimenté , les résultats sont étonnants et parfois spectaculaires !

Si cela vous intéresse , vous pouvez consulter le site suivant , qui est celui de l'une des écoles les plus réputées pour apprendre la kinésiologie : l'EKMA (cliquer Ici )



sunny sunny sunny

_________________
"Qui Suis-je ? Un Souffle qui ira toujours plus loin !" (Jésus)
"Est vrai ce qui rend heureux , car ce qui rend heureux rend bon , bon pour soi , bon pour l'Univers" ("Vu D'en Haut")
"Hier est derrière ... demain est un mystère ... aujourd'hui est un cadeau , c'est pour ça qu'on l'appelle le présent" ("Kung Fu Panda 1")
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hervé ZG
modérateur
modérateur
avatar

Masculin Messages : 466
Date d'inscription : 18/11/2010
Age : 53
Localisation : Terre

MessageSujet: Re: La kinésiologie   Mar 21 Aoû 2012 - 15:43

HISTORIQUE DE LA KINESIOLOGIE



A la fin du XIXème siècle, le Dr Still jette les bases d’une technique d’ajustement vertébral sous l’appellation de chiropractie, suivi par les Drs Palmer, Dejarnette, Chapman et Bennett qui pratiquent des techniques réflexes permettant une action à distance d’une région du corps à une fonction.

Dans les années 60, le Dr Goodheart, chiropracteur, démontre :

la relation muscles/organes/méridiens d’acupuncture
la relation entre les stress et le tonus musculaire en utilisant le testing

La kinésiologie trouve son origine dans la chiropractie (ostéopathie) dont elle est restée le monopole jusqu’à ce que le Dr John Thie publie en 1977 un livre à usage familial permettant de limiter la consommation des médicaments.
Les éléments de son livre ont été repris dans le "Manuel Pratique de Kinésiologie" de Rabia et J.C. Guyard (Editions du Souffle d’Or).
Ainsi est née une nouvelle profession : le kinésiologue®️ agit sur des systèmes de flux énergétiques dans le corps qui conditionnent l’esprit et la psyché, dans de nombreux domaines d’application.

La multiplicité et la précision de ces applications justifie que l’on parle de kinésiologies spécialisées.
Cependant, elles présentent toutes un point commun :

le consultant participe activement à son mieux-être pendant la consultation et en répétant chez lui les exercices appris, notamment les techniques de gestion de stress ;
il prend des distances avec ses émotions auxquelles il s’était jusqu’à présent identifié ;
les prises de conscience des causes motivant la consultation transforment le problème initial en tremplin d’évolution.


(extraits tirés du site de l'EKMA http://www.kinesiologie.fr/)


sunny

_________________
"Qui Suis-je ? Un Souffle qui ira toujours plus loin !" (Jésus)
"Est vrai ce qui rend heureux , car ce qui rend heureux rend bon , bon pour soi , bon pour l'Univers" ("Vu D'en Haut")
"Hier est derrière ... demain est un mystère ... aujourd'hui est un cadeau , c'est pour ça qu'on l'appelle le présent" ("Kung Fu Panda 1")
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hervé ZG
modérateur
modérateur
avatar

Masculin Messages : 466
Date d'inscription : 18/11/2010
Age : 53
Localisation : Terre

MessageSujet: Re: La kinésiologie   Mar 21 Aoû 2012 - 15:43

LES OUTILS DE LA KINESIOLOGIE



Le test musculaire concerne la qualité du verrouillage et non la force musculaire. Il est indolore et se pratique sur des muscles sains.

Il permet d’entrer en relation avec les systèmes structurels, bio-chimiques et psycho-émotionnels de la personne et d’y détecter les troubles et leurs antidotes.

Les corrections résultent d’une synergie de trois approches :

équilibrations énergétiques sur les bases de la médecine chinoise ;
coordination et synchronisation des hémisphères cérébraux droit et gauche par mouvement des membres;
défusions des stress par manoeuvres mettant en application des concepts de neuro-physiologie et utilisant les capteurs sensoriels suivant les principes de l’asservissement.

(extraits tirés du site de l'EKMA http://www.kinesiologie.fr/)

sunny

_________________
"Qui Suis-je ? Un Souffle qui ira toujours plus loin !" (Jésus)
"Est vrai ce qui rend heureux , car ce qui rend heureux rend bon , bon pour soi , bon pour l'Univers" ("Vu D'en Haut")
"Hier est derrière ... demain est un mystère ... aujourd'hui est un cadeau , c'est pour ça qu'on l'appelle le présent" ("Kung Fu Panda 1")
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hervé ZG
modérateur
modérateur
avatar

Masculin Messages : 466
Date d'inscription : 18/11/2010
Age : 53
Localisation : Terre

MessageSujet: Re: La kinésiologie   Mar 21 Aoû 2012 - 15:43

LES OBJECTIFS DE LA KINESIOLOGIE



La kinésiologie est une approche globale aux principes simples et aux résultats indiscutables démontrés dès les premières heures de formation. C'est la kinésiologie éducative.

des manoeuvres réflexes renforcent les muscles,
l’équilibration générale rétablie, le mal-être disparaît ou diminue,
le non-verrouillage musculaire démontre un déséquilibre auquel correspond un mal-être physique ou moral :




On pourrait se satisfaire de ce résultat mais l’objectif de la kinésiologie est au-delà.
Le kinésiologue®️ est avant tout un pédagogue stimulant les forces vives de son consultant. Chez celui-ci s’éveille le désir de bénéficier de toutes ses potentialités. Il découvre souvent ses compétences à améliorer lui-même la qualité de sa vie. Celle-ci dépend en grande partie de la santé que nous définissons par un "haut niveau de bien-être", accompagné d’une immunité augmentée.

On peut schématiser de la façon suivante : de – 2 à + 2 l’évolution de la maladie vers la santé.


La normalité (0) est entre les troubles fonctionnels (-1) et la recherche de qualité (+1).
On y inclut les petits maux non étiquetés par un diagnostic médical et réputés sans danger, bien qu’ils soient le signe de la présence d’agents stresseurs affaiblissant le terrain et préparant les troubles fonctionnels précédant la maladie.

Le domaine d’intervention de la kinésiologie se situe entre cette normalité (0) et le haut niveau de bien-être (+2). Il commence là où se limite le domaine de la médecine.

Dans une attitude mentale diamétralement opposée à une demande de prise en charge, le consultant devient un partenaire participant à sa propre guérison. Il reste le maître d’oeuvre de son amélioration et de sa transformation. Celle-ci peut concerner sa santé physique ou n’importe quel aspect de sa personnalité.

En même temps alternative de santé pour les petits maux et voie d’évolution, la kinésiologie facilite l’auto responsabilisation d’un public conscient que :

le kinésiologue®️ ne fait qu’accompagner la personne dans la découverte de sa compétence à construire elle-même son propre bonheur ; la médecine officielle traitant les pathologies est irremplaçable et sa pratique nécessite des études de médecine officielle ; la banalisation de sa consommation peut être nocive (maladies iatrogènes) ; le trouble fonctionnel est un mode d’expression d’un mal-être intérieur ; les dysharmonies non pathologiques ne relèvent pas exclusivement de l’intervention du corps médical ; chacun porte peut-être en soi le désir de guérir l’autre, dans le sens large du terme, mais une formation sérieuse est nécessaire avant de professer une relation d’aide ; la véritable santé n’est pas le silence des organes, mais un état de créativité, de joie de vivre et d’épanouissement.

Corps et psyché sont comparables aux côtés face et pile d’une pièce de monnaie, la tranche représentant l’énergie qui relie l’ensemble. Si une pièce est voilée, il est difficile de la redresser en agissant sur un seul côté.
C’est pourtant ce que les thérapeutes manuels essayent de faire lorsqu’ils négligent les aspects psycho-émotionnels. Il en est de même pour les psychologues négligeant l’approche corporelle.

La kinésiologie est une approche corporelle qui prend en compte l’aspect psycho-émotionnel.
Les indications de la kinésiologie sont nombreuses. Pourtant, vous ne trouverez aucun lexique thérapeutique parce qu’il s’agit de traiter la cause d’un trouble en fonction de la personne et non en fonction d’un diagnostic. Remonter à la cause d’un trouble sous-entend remonter au stress qui a été oublié mais dont la trace est prise en compte par la programmation de la personne.
Cette programmation conditionne tous les comportements physiques et émotionnels. La souffrance est l’un de ces comportements et sa disparition, à ne pas confondre avec son déplacement, est possible.

La kinésiologie utilise pour cela des techniques qui peuvent surprendre par leur simplicité, mais dont l’efficacité s’explique par la précision apportée aux modalités d’application par les tests musculaires.
Outils d’une grande précision, ceux-ci guident le praticien à chaque instant de la consultation, lui permettant de remonter en sens inverse le processus psychosomatique jusqu’à son origine, à la façon du petit Poucet revenant à son point de départ.

Lorsque la cause est trouvée, sans pour cela être forcément identifiée avec précision, les corrections de nature énergétique ou psycho-émotionnelle mobilisent les forces vives du corps et de l’esprit et les organisent en synergie au service du bien-être de la personne.


(extraits tirés du site de l'EKMA http://www.kinesiologie.fr/)


sunny

_________________
"Qui Suis-je ? Un Souffle qui ira toujours plus loin !" (Jésus)
"Est vrai ce qui rend heureux , car ce qui rend heureux rend bon , bon pour soi , bon pour l'Univers" ("Vu D'en Haut")
"Hier est derrière ... demain est un mystère ... aujourd'hui est un cadeau , c'est pour ça qu'on l'appelle le présent" ("Kung Fu Panda 1")
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hervé ZG
modérateur
modérateur
avatar

Masculin Messages : 466
Date d'inscription : 18/11/2010
Age : 53
Localisation : Terre

MessageSujet: Re: La kinésiologie   Mar 21 Aoû 2012 - 15:44

LE PRINCIPE DE L'ASSERVISSEMENT



Quittons le domaine des sciences humaines pour observer l’utilisation fréquente des mécanismes régulés s’adaptant aux changements de circonstance.
Du thermostat de radiateur d’appartement aux freins A.B.S. d’une automobile, on retrouve le principe appelé "asservissement".
Schématiquement, l’asservissement est composé :

d’un capteur/transmetteur d’informations ;
d’une unité centrale qui traite les informations reçues et répond en fonction des consignes qui la programment. Suivant la complexité de ce qu’elle gère, cette unité dispose d’un nombre plus ou moins grand de procédures adaptées afin de répondre à tous les cas de figures prévisibles.

Exemple : un thermostat commandant l ’ouverture ou la fermeture d’une vanne de radiateur inclut beaucoup moins de procédures que le système de freinage assisté d’une voiture, qui en comprend lui-même beaucoup moins que le pilotage automatique d’un avion.
Ces mécanismes sont des reproductions simplifiées du fonctionnement humain. L’homme dispose de capteurs qui mettent son cerveau en relation avec l’extérieur : les organes des sens.

Il dispose aussi de capteurs qui mettent chaque fonction et chaque organe en relation avec un "centre de gestion des informations", renvoyant aussitôt les réponses adéquates pour maintenir l’homéostasie (équilibre intérieur/extérieur).
Le système de thermorégulation, le calibrage des vaisseaux, le tonus musculaire, les rythmes cardiaques et respiratoires, les secrétions endocrines et exocrines, etc. sont gérés par le Système Nerveux Central, comparable à l’unité centrale d’une micro-informatique perfectionnée.
Le moindre déséquilibre de l’un de ces systèmes perturbe l’ensemble et les retentissements sur le système structurel sont immédiatement vérifiables par une modification du verrouillage musculaire.
L’interaction de tous les systèmes est sans faille : ils sont solidaires et aucun d’eux n’est isolé des autres.

Pour mieux comprendre l’importance des effets de la programmation de notre cerveau sur notre corps, rappelons-nous les chauffeurs routiers qui étaient représentés, il y a quelques années, avec de gros bras : conduire un camion nécessitait de la force physique.
Avec l’apparition de la direction et des freins assistés, on a vu apparaître un nouveau style de conducteurs de poids lourds : de frêles femmes qui manoeuvrent d’une seule main des engins de trente tonnes. Elles utilisent le "cerveau" du camion qui transmet leurs ordres aux divers organes mécaniques.
Lorsqu’un praticien limite sa compréhension à l’aspect physique d’un problème, il néglige l’essentiel : le cerveau centralisateur et gestionnaire d’informations.

En restreignant son action à une approche mécanique de l’humain, il se place dans la situation d’un camionneur se privant de l’aide des asservissements.
Ses manoeuvres s’adressent à la périphérie, c’est-à-dire aux effets et non à la cause.
Même lorsque le problème est d’origine traumatique, un stress y est associé et fait partie des éléments qui constituent la programmation du cerveau. Négliger ce stress, c’est négliger une cause de prolongement du problème .

Le rapprochement entre l’humain et les machines modernes s’arrête là.
Les programmations de l’individu sont beaucoup plus sophistiquées, donc plus fragiles que celles de n’importe quelle merveille technologique actuellement connue. De plus, elles sont tributaires d’héritages génétiques et de conditionnements différents pour chaque individu.
Aussi la kinésiologie agit-elle sur ces programmations de façon ciblée.
Le praticien applique des corrections agissant exclusivement sur l’objectif fixé par le patient lui-même.



(extraits tirés du site de l'EKMA http://www.kinesiologie.fr/)


sunny

_________________
"Qui Suis-je ? Un Souffle qui ira toujours plus loin !" (Jésus)
"Est vrai ce qui rend heureux , car ce qui rend heureux rend bon , bon pour soi , bon pour l'Univers" ("Vu D'en Haut")
"Hier est derrière ... demain est un mystère ... aujourd'hui est un cadeau , c'est pour ça qu'on l'appelle le présent" ("Kung Fu Panda 1")
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hervé ZG
modérateur
modérateur
avatar

Masculin Messages : 466
Date d'inscription : 18/11/2010
Age : 53
Localisation : Terre

MessageSujet: Re: La kinésiologie   Mar 21 Aoû 2012 - 15:45

NOTIONS DE PHYSIOLOGIE DU CERVEAU



Dès sa naissance, le bébé humain dispose d’étonnantes possibilités pour percevoir et enregistrer son environnement.
Il raisonne et théorise sur le monde dès les premiers mois de sa vie, notamment en établissant les relations de causes à effets. Ainsi, il comprend très vite que les personnes qui l’entourent réagissent différemment suivant qu’il pleure ou qu’il sourit.
Ainsi, chez le nourrisson, le raisonnement barbote dans l’affectif. Chaque signe du monde extérieur est doté d’une connotation qualitative, bonne ou mauvaise. Les structures nerveuses opérant la jonction entre les systèmes de plaisir/aversion et leurs applications sont celles qui interviennent dans la fabrication des souvenirs et leur évocation. Elles correspondent au système limbique et plus particulièrement à une partie de ce système nommé hippocampe, qui permet de comparer l’état du monde à sa valeur affective.

Aire d’Intégration Commune (A.I.C.)




La mémorisation des sensations/émotions liées à des évènements se situe dans l’Aire d’Intégration Commune également nommée Aire de la Gnosie (Aire de la connaissance). Ainsi, les informations sensitives qui arrivent au cerveau sont canalisées vers l’AIC qui en fait l’interprétation en fonction des expériences passées. On peut noter qu’un sujet qui perd totalement l’usage de l’AIC est pratiquement dépourvu de toute intelligence.

L’emplacement de l’AIC définit sa fonction. Placée près des aires visuelles, auditive, somesthésique, olfactive et gustative, elle rassemble les informations sensorielles afin de pouvoir les interpréter, puis choisit la meilleure façon de réagir sur la base des anciens schémas de survie.
Formation développement personnel Imaginons dans une forêt amazonienne un homme qui voit des feuilles bouger, perçoit une odeur forte et entend une respiration. Perçue isolément, chacune de ces informations est insuffisante pour tirer une conclusion. Réunies et traitées par l’AIC, ces mêmes informations groupées enclenchent une réaction résultant des expériences passées prises globalement. L’homme détecte la présence d’un danger, sans l’identifier précisément et sans le rapprocher d’un événement.



Cette information globale est transmise au cortex cérébral qui en fait une interprétation suivant les expériences plus précises mémorisées et qui prend la décision de l’attitude à adopter.
Les cartes cognitives résultent donc d’information mémorisée dans différentes parties du cerveau.
L’ensemble des processus de perception, transmission, interprétation et décision se déroule en quelques secondes.

Emotions et sensations


Les sensations qui se trouvent mémorisées dans l’AIC sont associées à des émotions. La perception d’une sensation peut réveiller une émotion oubliée qui va alors définir un comportement.
Ainsi, à une situation donnée correspondent de nombreuses informations enregistrées sous la forme d’un seul message dans les différentes parties du cerveau.
Les sensations et les émotions sont enregistrées à l’état brut dans le système limbique avec une connotation "agréable/sécurisante/bonne" ou "désagréable/insécurité/mauvaise".
Leur mémorisation dans l’AIC est reliée à des situations types ne correspondant pas à des évènements conscients. Par la suite, il suffit de percevoir une sensation pour que l’émotion associée à cette sensation soit réactivée. Si une recherche personnelle est faite, les circonstances originelles d’une situation, même très anciennes remontent à la conscience.



Exemple : Repas dominicaux
Bien être Lise, une femme de 35 ans consulte pour des dorsalgies à répétition qui justifient des arrêts de travail depuis un an. Une récession d’âge la conduit à contacter des émotions, puis à retrouver des souvenirs de son enfance jusque-là oubliés.
L’un de ces souvenirs est odorant : elle retrouve l’odeur du pot-au-feu des inévitables repas dominicaux. Ils se terminaient systématiquement par des disputes entre ses parents. Il lui était interdit de quitter la table pour aller jouer. Elle trépignait intérieurement ainsi pendant les débuts d’après-midi.
Elle établit spontanément le lien avec l’odeur d’un restaurant dans lequel elle était allée il y a environ un an. Alors qu’elle y était invitée par des amis, elle s’y était soudain sentie très mal sans savoir pourquoi : des sentiments de tristesse l’avaient envahie alors que l’ambiance générale était à la gaieté.
La spécialité de ce restaurant était le pot-au-feu. Elle se souvient qu’elle avait choisi un autre plat. L’odeur de cette spécialité était néanmoins très présente.
Les premières douleurs apparurent dès le lendemain de cette soirée.

Elle réalise que depuis l’âge de dix ans jusqu’à ce que, devenue adulte, elle quitte ses parents, elle avait souffert du dos, particulièrement les lundis matins. C’est seulement maintenant qu’elle fait la relation avec les interminables repas animés du dimanche.

Ainsi, une odeur agréable pour la majorité peut incommoder une personne qui l’avait initialement sentie dans des circonstances pénibles refoulées dans l’inconscient, mais dont l’AIC avait mémorisé la charge émotionnelle négative (CEN) ainsi que les fortes tensions musculaires qui y étaient associées et qui s’étaient transformées en sensations douloureuses au cours du temps passé.
Ces mécanismes se passent à l’insu de la personne concernée qui ne peut que constater des symptômes. Elle ne fait pas spontanément le rapprochement entre les troubles qu’elle ressent et la sensation qui les a déclenchés.

Nous avons vu que la fonction première de l’AIC est de réagir en présence d’un danger dans un objectif de survie.
Par extension, toute situation inconnue est d’abord vécue comme une menace vitale. Cela explique la résistance aux changements puisque effectivement, si l’AIC n’intervient de façon directe que dans de telles situations, elle reste en état de vigilance à longueur de vie et conditionne nos comportements à notre insu. Sa fonction serait comparable à celle d’un guetteur donnant l’ordre de fermeture générale du château dès qu’un étranger s’approche sans discerner s’il est ami ou ennemi.

Dans le cas d’une personne souffrant chroniquement, ce n’est pas la douleur qui donne l’alerte, mais la peur de la douleur. Le changement étant perçu comme un danger et la disparition de la douleur étant un changement, la guérison est rejetée.
La douleur est donc inconsciemment vécue comme une garantie de sécurité, de non-changement auquel la personne se raccroche.
Le bien-être, inconsciemment assimilé au changement est banni et relégué dans le domaine de l’inconnu, donc dangereux.






Sur ce point, souffrances physiques et morales suivent le même processus. L’une et l’autre peuvent bénéficier des corrections kinésiologiques qui défusent les stress s’opposant à l’amélioration.

Extraits du "Manuel Pratique de Kinésiologie" de Rabia et J.C. Guyard.(fondateurs de l'EKMA)



sunny

_________________
"Qui Suis-je ? Un Souffle qui ira toujours plus loin !" (Jésus)
"Est vrai ce qui rend heureux , car ce qui rend heureux rend bon , bon pour soi , bon pour l'Univers" ("Vu D'en Haut")
"Hier est derrière ... demain est un mystère ... aujourd'hui est un cadeau , c'est pour ça qu'on l'appelle le présent" ("Kung Fu Panda 1")
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
La kinésiologie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La kinésiologie appliquée
» [Help] Ouvrir les chakras par la kinésiologie
» kinésiologie
» kinésiologie
» Kinésiologie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Ailes de Lumière :: Culture spirituelle :: Thérapeutes (et thérapies)-
Sauter vers: